Un acte voulu: laisser des traces

Michel-2005-07-11Pour moi, une des « traces » qui semble bien partie pour perdurer fut la création d’un centre pour la petite enfance (non-lucratif), ou CPE, à Montréal. Trente ans plus tard, le CPE « Les copains d’abord » a toujours autant de succès, avec des listes d’attente longues comme le bras. Aucun des projets commerciaux auxquels j’ai participé n’a eu une telle durée de vie. Cela m’a tenté de recommencer! J’ai donc cofondé l’Association humaniste du Québec en 2005. Elle aussi semble bien partie pour durer.

Toutefois ces deux exemples n’avaient pas pour but formel de laisser des traces mais de résoudre des problèmes contemporains. Avec la création d’immortels.ca, je me suis attaqué véritablement aux problèmes liés à la fois à la création de traces et à leur conservation en me concentrant spécialement sur les biographies vidéo. Avec quoi on les fait? Comment on les conserve ? Etc. Il y a plusieurs approches qui dépendent en partie des situations personnelles. Après tout, à qui destine-t-on ces traces ? Dans la majorité des cas, j’ai observé qu’il s’agissait avant tout de laisser un souvenir « vivant » à des petits-enfants ou arrière-petits-enfants, voir à des neveux et nièces plus prolifiques que soi-même. La présence d’une descendance est donc un fort incitatif pour «passer à l’action», c’est à dire s’occuper sérieusement de trier, organiser, restaurer, compléter toutes ces bribes de souvenir qui valent la peine d’être conservées. Produire avec tout cela une narration qui retienne l’attention n’est pas forcément facile pour tout le monde. Il y a lieu alors de contacter un ou une biographe habitué(e) à convertir ces souvenirs en une narration qu’on sera fier de montrer.

De nos jours, une biographie, même bien faite, est incomplète sans une entrevue filmée qui permettra de conserver ce souvenir si important: votre voix, et aussi votre gestuel, ce qui fait votre «persona», ce «moi» que vous projetez vers les autres et qui, naturellement, devrait faire partie des traces que vous allez laisser.

Pour en savoir plus sur les méthodes, les approches pour construire une biographie vidéo, pourquoi ne pas explorer notre site http://immortels.ca. N’oubliez pas de visionner les démonstrations de vidéos extraites des DVDs livrés à nos clients.
Michel Virard, sept. 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *