HISTORIQUE

Immortels.ca est l’aboutissement d’une dizaine d’années de réflexion de son fondateur, Michel Virard, ingénieur en électronique et informatique, qui continue ses recherches sur le stockage à très long terme des documents numériques.

Certaines de ses idées ont été présentées en 2012 lors d’une première conférence sur l’immortalité numérique désormais à notre portée. Cette conférence s’adressait initialement à des humanistes non-croyants en la survie de l’âme et donc à des personnes pour qui le concept d’immortalité est très différent de celui des croyants. Mais nous savons que les croyants, eux-aussi, sont intéressés par l’immortalité numérique et nous sommes ravis de pouvoir les satisfaire tout autant que les non-croyants.

Pour ceux qui veulent tout savoir, voici donc le diaporama de la conférence et aussi l’enregistrement complet de la première conférence sur l’immortalité numérique:

Quel genre d’immortalité pour les humains du 21e siècle ?

Le diaporama de cette conférence couvre les différents problèmes rencontrés par les personnes qui désirent laisser une trace aussi fidèle que possible de leur existence. L’historique des tentatives antérieures pour laisser des traces donne une première idée des formidables barrières que nous avons dû vaincre pour obtenir une minuscule dose d’immortalité. Toutefois les technologies informatiques sont en train de bouleverser la problématique de la pérennité de nos traces et laissent entrevoir des changements massifs dans la façon dont nous allons « parler » à nos descendants après notre inéluctable décès.

Ou encore, la vidéo de la conférence

Michel Virard est ingénieur en physique électronique de l’Institut National des Sciences Appliquées de Lyon et diplômé en informatique de l’École Polytechnique de Montréal. Son entreprise de génie conseil, Symtec international, est maintenant active dans la construction de cybermausolées biographiques.

Cette conférence a été aussi le déclencheur d’un événement important pour la suite des choses: l’écrivaine et conférencière Andréa Richard  y assistait, or Andréa avait en tête un projet parallèle, celui des cimetières virtuels contenant des cybermausolées.

De cette rencontre est né le partenariat de Andréa Richard avec Michel Virard  dont le but est le démarrage en 2014 d’un second site web dédié à la conservation en ligne des documents biographiques des individus. Ce second site web sera géré par une organisation dont la durée de vie probable est élevée. Nous vous en reparlerons.

Prochain onglet: Foire aux questions (FAQ)

On a tous une histoire à raconter