VOS DOCUMENTS

Généralement il faudra organiser vos documents physiques de façon commode pour le biographe. Un moyen que nous préconisons est de découper une vie en périodes significatives et, à l’intérieur de chaque période, de regrouper les documents par années.
La notion de période est souvent implicite mais il est bon de lui trouver un nom facile à retrouver. Par exemple, pour bien des personnes nées avant la guerre, il y aura, justement, une période «avant-la guerre», puis «la guerre», puis l’immédiat «après-guerre», ou encore «la petite enfance», «le pensionnat» ou « l’école primaire», «l’école secondaire», etc..

Prévoyez au moins une boite (ou une grosse enveloppe) par période. S’il n’y a que des photos individuelles pour une période, une seule boîte à chaussure peut faire l’affaire. Si par contre, les photos sont organisées en album, alors des «post-it» sur l’album avec un numéro de période (1,2,3 etc.) pourront aider le biographe à s’y retrouver et faciliter la numérisation des photos retenues. Pour les petits objets, là aussi la boîte à chaussure conserve ses vertus de rangement mais des boîtes transparentes sont souvent plus commodes.

postitbox

Il y a cependant deux formats de photo qui méritent une attention particulière. Ce sont les diapositives et les négatifs (noir et blanc et couleurs) argentiques utilisés au siècle dernier.

negargentique

Il faut savoir que le stockage des diapositives dans des boîtes et des négatifs dans des enveloppes est peut-être très compact mais n’est pas idéal car il est impossible de connaître rapidement le contenu de ces diapositives et négatifs à moins de disposer d’une planche d’épreuves par contact.

Assortiments de contenants  à diapositives
Assortiments de contenants à diapositives

Un moyen de remédier à cela est d’utiliser des feuilles spécialement conçues pour archiver ce type de document. Il s’agit de feuilles plastiques A4 ou Lettre US, voir légèrement plus grandes, et qui sont faites spécialement pour ne pas endommager les films insérés dans leurs pochettes.

Diapositives dans pochettes de plastique sur table lumineuse
Diapositives dans pochettes de plastique sur table lumineuse

Par exemple une feuille standard permet de stocker 20 diapositives par feuille. On indexe ces feuilles en utilisant un marqueur indélébile avec, au moins, le lieu et l’année et, s’il y a lieu, l’événement et les personnes. Une fois montées dans une reliure à anneau, on peut ainsi créer un album avec 600 à 1000 diapositives, ou négatifs, que l’on peut examiner très rapidement: il suffit de glisser une petite tablette lumineuse en dessous d’un feuille pour voir 20 diapositives d’un coup. C’est la méthode de stockage que nous recommandons. De préférence, garder ces albums dans l’obscurité pour éviter la lente décoloration de ces originaux par la lumière naturelle.

Si vous disposez des négatifs de vos meilleures photos, n’hésitez pas à les fournir à la place des photos, nous préférons toujours disposer de l’original plutôt que de la copie. Même si un négatif parait délavé ou trop sombre, sachez qu’il y a maintenant des moyens de récupérer des images surprenantes de qualité à partir de négatifs apparemment inutilisables.

Prochain onglet:  Négatifs noir et blanc (N&B)