Photos papier

Numériser des photos papier

Dans tous les cas la qualité des images récupérées par les numériseurs à partir de photos papier sera presque toujours inférieure à la qualité des images obtenues à partir des négatifs (ou des diapositives) à l’origine de la version papier. Exceptionnellement, il se peut que la version papier ait mieux traversé le temps que son original. Par exemple, il semble que les moisissures s’attaquent en priorité aux négatifs mais, même dans ce cas, il peut être préférable de numériser le négatif si les points de moisissures peuvent être éliminés via diverses techniques (dépendant du type de film).

Le drame des photos de famille c’est généralement que les négatifs, noir & blanc ou couleur, sont souvent inaccessibles, voir perdus à jamais. Ne reste que des photos papiers qui seront disponibles sous deux formes : enveloppes et boîtes contenant des photos individuelles, ou albums de photos dans lesquels les photos sont souvent collées de façon permanente, souvent à raison de plusieurs photos par page. Dans ce dernier cas il n’est généralement pas question de décoller ces photos pour pouvoir les numériser, le risque de les endommager définitivement étant bien trop grand.

album

photpapier

Les photos papier non attachées ne présentent pas de difficultés particulières, qu’elles soient en noir et blanc ou en couleur, il sera possible de restaurer ces photos même avec un numériseur de qualité moyenne. Toutefois le procédé peut être assez long et il peut y avoir intérêt à numériser plusieurs photos en même temps si elles sont de même type et de même niveau d’exposition.

Les photos attachées à un album présentent un défi si les feuilles de l’album ne sont pas détachables ou sont de taille excédant les formats Lettre US/A4 habituels. Si possible, démontez la feuille transparente les recouvrant avant de placer la page de photo sur la vitre du numériseur.

Si les feuilles ne se détachent pas de l’album il vous faudra maintenir l’album en l’air de façon à ce que la page numérisée reste bien à plat et ne bouge absolument pas pendant le balayage. Ce qui n’est pas toujours facile. De plus, il se peut que l’album refuse de s’ouvrir suffisamment ou encore que des photos soient collées si proche de la reliure qu’il devient impossible de numériser la page avec un numériseur ordinaire. Dans ce cas un numériseur de livres peut vous sauver la mise car ils sont faits précisément pour numériser des pages de livres qui refusent de s’ouvrir bien à plat. Ils sont aussi faits pour numériser jusqu’à 2 ou 3 mm de la reliure.

opti

La nécessité de numériser à haute résolution toutes les photos d’une page conduit à produire des fichiers énormes en format TIFF ou PSD. Cela exige des ordinateurs suffisamment performants pour manipuler rapidement des fichiers photo de 100 à 200 Mo. Après cela, si le logiciel du numériseur ne le fait pas lui-même,  il faudra utiliser un logiciel de traitement d’image (Photoshop, Gimp) pour découper cette page en photos individuelles. On trouve souvent de 4 à 6 photos, voir plus, par page. Comme c’est un travail fastidieux, il sera judicieux de faire un choix des seules photos qu’on a l’intention d’utiliser pour la construction du vidéo. L’image de la page complète servira désormais d’archive électronique de qualité pour les photos qui n’auront pas été retenues, une sécurité appréciable, indépendamment de tout projet vidéo.

Les pages d’album surdimensionnées peuvent exiger un numériseur au format Tabloïd/A3 (11x17po) ou bien deux passes pour chaque page sur un numériseur Lettre/A4. Immortels.ca dispose d’un numériseur A3 pour ces cas-là.

Les images récupérées à partir d’album ont presque toujours des défauts, le plus problématique étant le flou. Alors qu’un scan de négatifs N&B 6x9cm requiert habituellement une résolution de 1200p/po, il sera souvent inutile d’allez au-delà de 600 p/po sur des photos papier N&B obtenues par tirages contact et donc de 6x9cm et parfois même plus petites. Toutefois les photos papier couleur récentes imprimées elle-même à partir de fichiers numérique pourrons être re-numérisées à 1200 dpi avec profit si le fichier original est introuvable.

  • Couleurs délavées ou avec une couleur dominante : amélioration probable par la fonction ROC, Restauration of Color, des numériseurs.
  • Photo presque blanche : faible possibilité de récupérer une image acceptable
  • Photo presque noire : faible possibilité de récupérer une image acceptable
  •  Rayures et poussières : actuellement amélioration possible avec le Digital ICE mais seulement avec des photos couleur individuelles
  • Image granuleuse : amélioration possible avec GEM ( Grain Equalization & Management).

On comprendra donc que les photos papiers ne sont que rarement notre premier choix pour construire une vidéo-biographie de qualité, d’où l’intérêt de conserver/récupérer les négatifs.

Prochain onglet: Coupures de journaux

 

On a tous une histoire à raconter